Berthine Marceau

Artiste peintre et bricoleuse de rêves.

ÉTÉ 2020…

Été 2020…

C’est l’été… cela signifie que nos rues se vident ! Après ce confinement et ce difficile déconfinement… l’envie légitime de partir.
Je vous souhaite chers lecteurs et passants des échappées belles.
Pour ma part… je visite mon pays d’enfance, immersion dans mes souvenirs. Je relis les romans écrits par ma mère (collection « Pervenche »… rêverie garantie).
Je retrouve de nouveau les titres « le bonheur sera donné » «  vertige du passé » « Marie des dimanches » et palpitante j’attends de voir comment la jeune et timide institutrice va conquérir le coeur du médecin de campagne…
Dans certaines pages, je me retrouve enfant bricolant déjà du matin au soir.
Le dimanche il y avait la messe. Je chaussais mes « Little Lady » rouge. Nous avions ( ce qui m’impressionnait notre banc à notre nom.
En face la petite fille de Paris, très belle,élégante, passant l’été chez ses grands-parents.Je ne la quittais pas des yeux… elle est aujourd’hui devenue une célèbre photographe.
Sur mon vélo, d’enfant je sillonne les rues de mon village. Mes chats m’attendent.
Le midi mon père rapporte les légumes du jardin, parfois une truite juste pêchée et encore palpitante…
Je pars « loin » finalement !!
Bon été à vous.
Berthine.Marceau

Une vie de chat

« Une vie de chat »

Petit mot optimiste à l’attention de mes lecteurs, amis, clients, passant…
Je m’adresse surtout à ceux, qui comme moi, ont atteint l’âge de 68 ans. Que nous reste-t-il en durée de vie, statistiquement ?
Réponse « une vie de chat » soit une quinzaine d’années en moyenne… un peu plus un peu moins…
Vous voici devant votre « vie de chat ».
Utilisons-la pour le mieux de nos désirs, appétits, convenances, possibilités, rêveries…
Ainsi , si je suis absente, en balade ou que j’ai décidé de ne pas me lever vous saurez que je profite de ma vie de chat.
Si je suis là, c’est que ma vie de chat la meilleure est ici, dans ma boutique à créer mes choses et vous rencontrer.
Votre philosophe et dévouée, Berthine

Entrons dans la danse

Entrons dans la danse !

Ça y est… nous y sommes… voici enfin les « années 20 ».
Paris est la scène survoltée de l’art.Les caves de Saint-germain nous invitent à venir nous déchaîner sur des fox-trot endiablés et sexy. Boris Vian est notre Chéri !
Vêtue de ma courte robe pailletée et frangée, coiffée de mon bibi… je descends de Montparnasse. qui vois-je sortir de la Coupole ? Oui, c’est bien le beau Modigliani serrant à son bras Jeanne Hebuterne. Et puis voici qu’arrive Utrillo venu siroter, loin de sa butte Montmartre. « Encore un petit verre Maurice » ?
J’arrive devant les « Deux Magots » et là , entourée de son époux Marcellin et de leur ami Picasso, Madeleine Castaing ( cils noirs de poupée et robe improbable) trinque joyeusement. Ils ont une allure folle !
Passe alors, digne et élégante, Mademoiselle Chanel, la coqueluche des « lions de l’époque »va-t’elle rejoindre Boy Capel ou le Grand-Duc Dimitrie de Russie… ou un autre prétendant ?
Paris…Cannes…Deauville, écrins festifs des années 20 !
Ce matin , je m’éveille bien étonnée d’avoir dormi dans cette vieille robe pailletée ! Mon chat intrigué sans plus, me réclame ses croquettes.
« 1er janvier 2020 » me dit mon Nokia ! ( Petit con!)
Ah oui… nous sommes dans les années 20 ; les nôtres ; nous avons les grèves, le changement climatique, les vœux par SMS, cette saleté d’internet, les gilets jaunes ( encore??)…
Que nous dit ce chiffre 20 ? Nouvelle décennie. 20/20 : la meilleure note à l’école !
Boire du vin…mais pas en vain ( oublions celui qui console, sà ne marche pas)
Non goûtons ce « vingt » dans la joie et le partage et… entrons dans la danse.

A vous, passants, fidèles lecteurs de mes billets d’humeur, je souhaite une très bonne année 2020.

Berthine Marceau

Ma lettre au Père-Noël. (Noël 2019)

Chère Père-Noël

Voici qu’arrive notre rendez-vous annuel.
Tu arrives à l’heure… et moi aussi, avec la même ferveur depuis que nous nous connaissons !
Ce temps de Noël que tu t’évertues à nous offrir me ravit toujours autant.
Je t’imagine chargé de paquets avec tes rennes qui peinent aussi, ton manteau rouge et ta rassurante barbe blanche…oh ! Oh ! Oh!toujours vaillant.
Pour moi, ne te charge de rien : voyage «léger ».Je suis comme toi : « ma hotte est pleine » de tout ce que j’ai eu et de ce qui m’a manqué.
Mes placards débordent, mes malles sont remplies, mes murs sont couverts, mes penderies crient au secours !
J’aimerais seulement, cher père-Nono, pour cette année : douceur et bienveillance… des choses légères à porter. Si tu veux, bien, deux doigts ( aller, peut-être trois) de cet excellent champagne présenté dans sa robe « Russe »… Tout cela dans un endroit chaud et éclairé.
C’est un énorme cadeau, car je sais bien que tu n’auras pas cela pour tout le monde !
Fais appel aux anges…même si vous n’êtes pas du même bord, ils peuvent t’aider.
Merci cher vieil ami… ta fraîcheur, ta tendresse, ta magie m’émerveillent toujours !

Ta toute dévoué,  Berthine M.

 

Berthine Marceau au journal de 13h sur TF1

Berthine Marceau, bricoleuse de rêves depuis 60 ans

Bien au chaud dans son atelier dijonnais, Berthine Marceau nous transporte dans un voyage hors du temps. Cette bricoleuse de rêves est inspirée par Dijon. Depuis son enfance, sa passion pour le dessin est un havre de paix qu’elle dévoile à travers une cinquantaine de tableaux chaque année. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 04/01/2019 présenté par Jacques Legros sur TF1.

 

Page 1 sur 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén